Archives du mot-clé famille

Loi Taubira – Recours des AFC devant le Conseil d »Etat

Communiqué des AFC:

« RECOURS DES AFC DEVANT LE CONSEIL D’ÉTAT CONTRE LA LOI TAUBIRA :
L’INTÉRÊT DES ENFANTS EN JEU

La section du Contentieux du Conseil d’État a examiné au cours de la séance publique du 23 novembre 2015 le recours en annulation déposé le 25 novembre 2013 par la Confédération Nationale des Associations Familiales Catholiques (CNAFC) contre les textes d’application de la loi Taubira du 17 mai 2013 instituant le « mariage pour tous » : décret du 24 mai 2013, arrêté du 24 mai 2013 et circulaire du 29 mai 2013.

Le Rapporteur public, Madame Aurélie Bretonneau, a estimé le recours de la CNAFC recevable et noté au passage le caractère tardif du dépôt du mémoire de la Ministre de la Justice, connu seulement le jeudi 19 novembre pour une séance fixée au lundi 23 !

Elle a toutefois écarté les moyens exposés par notre mémoire, notamment la non-conformité aux conventions internationales de protection de l’enfance dont nous avions invoqué la violation : la Convention internationale relative aux droits de l’enfant (CIDE) entrée en vigueur en 1990 et la Convention sur la protection des enfants et la coopération en matière d’adoption internationale (CIPECAI) entrée en vigueur en 1998 , considérant que ces conventions visaient les parents sans préciser s’ils devaient être de sexes différents et pouvaient donc être appliquées dans le nouveau contexte issu de la loi Taubira instituant le mariage et la parentalité entre personnes de même sexe.

Le Conseil d’État doit rendre sa décision d’ici quelques semaines et il est probable qu’il suive les conclusions du rapporteur public, comme il est usuel.

La CNAFC tient toutefois à réaffirmer sa détermination à œuvrer dans l’intérêt supérieur des enfants qui sont durement touchés par cette loi.

Celle-ci les prive du droit fondamental d’avoir son père et sa mère. Elle ignore en conséquence le besoin affectif et éducatif de l’enfant, et surtout la nature même de celui-ci qui est de fonder son existence corporelle, psychologique ou intellectuelle, dans l’amour même de ceux qui l’ont procréé. Ce fondement est à la base de toute sa construction.

Nous ne pouvons cautionner cette violence faite à des enfants et leur refuser de grandir auprès d’un père et d’une mère, en s’inscrivant dans une filiation authentique.

Comme elle l’avait déjà annoncé en juillet 2013 lors du dépôt de son recours au Conseil d’Etat, la CNAFC reste déterminée à préserver le rôle indispensable des parents – père et mère – tel qu’énoncé par l’ONU. Elle utilisera pour cela toutes les voies et moyens disponibles jusqu’à, si nécessaire, porter ce dossier devant le Comité des droits de l’enfant de l’ONU. »

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

Web-série des AFC – Episode 7: Mon corps, c’est moi

web-série-lucas_et_lea

 

 

 

 

 

 

 

Episode 7 Mon corps, c’est moi
Une vidéo orientée vers la prévention qui à partir des questions de pudeur et d’intimité
prévient contre la pédophilie et la pornographie.

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

Web-série des AFC – Episode 5: La relation sexuelle et la conception

web-série-lucas_et_lea

 

 

 

 

 

 

 

Episode 5 La relation sexuelle et la conception
Qu’est-ce qu’une relation sexuelle et comment permet-elle la conception d’un enfant.

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

Web-série des AFC – Episode 4: L’identité sexuelle

web-série-lucas_et_lea

 

 

 

 

 

 

 

Episode 4 L’identité sexuelle
Comment se constitue l’identité sexuée corporelle et comment se construit                                   la personnalité masculine ou féminine.

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

Les AFC lancent une web-série pour aider parents et enfants à parler ensemble d’amour et de sexualité

web-série-lucas_et_lea

 

 

 

 

 

 

 

Dans le cadre de leur mission éducative, les AFC lancent une web-série pédagogique pour aider parents et enfants (7-11 ans) à parler ensemble d’amour et de sexualité.
« Lucas et Léa, le cours de la vie », ce sont 7 vidéos qui mettent en scène une famille dans laquelle les parents s’efforcent de répondre aux questions de leurs enfants sur ces sujets délicats : « Comment on fait les bébés ? », « Comment on sait qu’on est amoureux ? », « Pourquoi les filles n’ont pas de zizi, papa ? »…

Episode 1: La rencontre

A partir de la naissance du sentiment amoureux, comment s’approfondit la connaissance mutuelle jusqu’au choix de l’engagement et du mariage.

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

Réaction des AFC44 à l’entrée d’une association gay à l’UNAF

Suite à l’agrément de l’AGPL (Association des parents et futurs parents gays et lesbiens) par les conseil d’administration de l’UNAF (Union Nationale des Associations familiales), les AFC44 réagissent:

Le 22 mai, l’association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL) a été agréée par le conseil d’administration de l’Union nationale des associations familiales (UNAF), cet agrément ne devenant effectif que lorsque l’APGL sera implantée dans 20 départements.
Cet agrément de l’UNAF n’est qu’une conséquence induite et, malheureusement logique, des effets générés par la loi du 17 mai 2013 ayant ouvert le mariage et l’adoption aux personnes de même sexe,
Ceci étant en anticipant l’annonce de cet agrément avant même l’implantation dans 20 département l’UNAF a semblé vouloir envoyer un « message » sur lequel on peut légitimement s’inquiéter.
En effet, même si l’UNAF (et les UDAF) regroupait jusqu’ici des associations familiales diverses dans leurs actions et principes, ces associations étaient toutes unies par une même fondation universelle: la famille naturelle née de l’union d’un homme et d’une femme, union féconde de génération en génération.
L’agrément de l’APGL amène alors légitiment à s’interroger à l’avenir sur la notion d’union qui motivait jusqu’à ce jour l’action de l’UNAF et des UDAF.
Dans un récent entretien au magazine Famille Chrétienne, Jean-Marie Andrès, président de la Confédération Nationale des AFC a parlé à ce sujet d’un véritable défi, rappelant la différence ontologique entre l’union d’un homme et d’une femme, et celle de deux personnes de même sexe.
Dans ce contexte, si la nécessité de poursuivre notre action dans de telles structures n’est pas remise en cause à ce jour compte tenu de la place que nous y occupons et des liens historiques et souvent amicaux que nous y avons bâtis, les modalités de notre participation au sein de l’UNAF et de l’UDAF en seront fort probablement changées.
C’est un défi supplémentaire à relever.

Entretien de Jean-Marie Andrès à Famille Chrétienne

Réaction des AFC44 en pdf: courrier sur agrément AGPL

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

Européennes: 3 candidats signent « Vote For Family »

Communiqué de Presse 22 mai 2014

Élections Européennes – Circonscription Ouest:

3 signataires pour le Manifeste « Vote For Family »

elections_europeennes_2014Le Manifeste « Vote for Family » initié par la FAFCE (Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe) a été proposé, par les AFC de la circonscription Ouest à la signature de l’ensemble des 25 têtes de liste de la circonscription.

3 candidats ont souhaité signer le Manifeste. Dans l’ordre de signature :

  • Marie de Blic – tête de liste « Force Vie »
  • Cécile Bayle de Jessé – tête de liste « Debout-la-république ni système ni extrêmes »
  • Gilles Lebreton – tête de liste « Bleu Marine – non à Bruxelles, Oui à la France ». Ce dernier candidat a souhaité apporter une précision sur le point 3 du manifeste: « Je respecte la vie de l’enfant à naître et la protégerai en particulier contre les recherches biotechnologiques. Je ne souhaite pas toutefois remettre en cause l’IVG, qui doit rester possible dans les douze premières semaines de grossesse (conformément à la loi française actuellement en vigueur) pour respecter la détresse des femmes qui se résolvent à y recourir. »

A noter en complément de ces têtes de listes :

Lire la suite

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr