L’euthanasie, la confusion des sentiments

Le vieillissement, la maladie, la dépendance et la mort nous concernent tous, intimement. Face à ces enjeux majeurs de solidarité notre société est tentée par le choix de l’euthanasie: François Hollande en fait le point n°21 de son programme de campagne, il réunit une « conférence citoyenne » sur ce thème….

De grands drames humains occupent le devant de la scène médiatique (Vincent Humbert, Chantal Sébire, Vincent Lambert, le petit Titouan…) et l’émotion s’empare de tous….

A l’occasion des dix ans de la loi de dépénalisation de l’euthanasie en Belgique, le film de Frédéric Jacovlev « Euthanasie, la confusion des sentiments » est AFFICHES_CONF_EUTHANASIE_2l’occasion de se poser quelques questions :

  • Comment cette loi est-elle appliquée ? Quelles sont les éventuelles dérives ?
  • La loi peut-elle vraiment répondre aux problèmes de morale et d’éthique ? Comment expliquer cette volonté de contrôler la mort ?

En parallèle à l’exemple belge, le film revient sur la loi Léonetti en France qui interdit l’acharnement thérapeutique. Une loi simple qui répond à la grande majorité des situations.

Nous vous  une soirée débat après la projection du film avec nos invités

  • Jacques Ricot, philosophe
  • Benoit Vicquelin, psychologue en équipe de soins palliatifs
  • Gwenola Le Gô, Médecin Coordonnateur de COMPAS (réseau de soins palliatifs et d’accompagnement en fin de vie)

Salle de la Manufacture – 10bis, boulevard de Stalingrad à Nantes – 20h30

Conférence organisée en partenariat avec la Pastorale de la Santé

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

Une réflexion au sujet de « L’euthanasie, la confusion des sentiments »

  1. Ping : Diocèse de Nantes – 5 novembre 2014 : Nantes – Conférence débat « Euthanasie, la confusion des sentiments »

Les commentaires sont fermés.