« Une audace nouvelle pour annoncer la Parole »

Mgr Jean-Paul James, évêque de Nantes, vous invite à découvrir sa lettre pastorale intitulée: Une audace nouvelle pour annoncer la Parolelettre-pastorale_2014-213x300

DYNAMISANT ET PLEIN D’ESPERANCE : MERCI MONSEIGNEUR POUR CE PATERNEL ENCOURAGEMENT A REVEILLER EN NOUS L’AUDACE MISSIONNAIRE !

Extraits:

Née de la mission du Christ Jésus et des apôtres, l’Église
est envoyée par son Seigneur pour annoncer l’Evangile.
« L’Eglise existe pour évangéliser ». A la suite des apôtres,
elle répète : « Nous ne pouvons pas taire ce que nous avons vu et entendu». L’Eglise naît et se constitue
comme telle dans l’annonce de l’Evangile. […]

« Celui qui a vraiment rencontré le Christ ne
peut le garder pour lui-même, il doit l’annoncer » Jean-Paul II, Au début du nouveau millénaire, 2001, n°40. »[…]

« Au lieu d’être seulement une Eglise qui accueille et qui reçoit en tenant les portes ouvertes, cherchons plutôt d’être une Eglise qui trouve de nouvelles routes, qui est capable de sortir d’elle-même et d’aller vers celui qui ne la fréquente pas, qui s’en est allé ou qui est indifférent. Parfois celui qui s’en est allé l’a fait pour des raisons qui, bien comprises et évaluées,
peuvent le conduire à revenir. Mais il y faut de l’audace, du courage » Pape François[…]

Cette rencontre se fait d’égal à égal ; elle ne peut se faire que comme cela, humblement, sans arrogance de la part de l’apôtre. […]

Ce qui fait réfléchir quelqu’un, ce n’est pas que nous ayons les arguments les plus forts ;
c’est que nous soyons habités par la vie du Christ, que cette vie nous fait vivre autrement et qu’elle habite nos paroles. […]

Tous les catholiques sont appelés à prendre leur part dans la vie et l’animation de la communauté c h r é t i en n e, à s’impliquer dans la paroisse.[…]

Des murs se dressent dans une vie économique en crise. Nous ne pouvons accepter « une économie de l’exclusion et de la disparité sociale ». Qu’entend-on par là ? « Des personnes meurent de froid dans la rue ; on n’en parle pas. Deux points en moins en Bourse et voilà une nouvelle : voilà l’exclusion (…) On ne peut plus tolérer le fait que la nourriture se jette quand des personnes souffrent de faim : c’est la disparité sociale » (Pape François dans la Joie de l’Evangile, N°53). Cette disparité sociale engendre les violences. A cela s’ajoutent les personnes plus vulnérables, en début ou en fin de vie, les personnes avec un handicap, dont on envisage parfois « l’élimination » du fait de leur coût social. Or, toute personne humaine a du prix. Oublierait-on ce que les plus fragiles et les blessés de la vie nous apportent ? […]

Il faut donc faire en sorte que les professeurs et les dirigeants puissent maintenir leur
professionnalisme à un niveau élevé, mais aussi leur foi et la force de leur motivation spirituelle. Pape François à la séance plénière de la Congrégation pour l’éducation catholique, 13 février 2014. […]

J’encourage ces temps d’échanges entre parents (c’est le travail des « chantiers-éducation »), mais aussi entre catéchistes, entre enseignants sur leur mission d’éducateurs. Le partage de nos expériences libère, éclaire et stimule les uns et les autres.

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr