Archives pour la catégorie Elections

Présidentielles 2017, un mot de notre président

Chers Amis

Les AFC n’ont pas vocation à donner des consignes de vote, nous ne l’avons pas fait pour les précédents suffrages ni pour le premier tour, et nous ne le ferons pas pour celui-ci. Nous avons certes chacun, individuellement, nos convictions au sein du conseil d’administration de la fédération de Loire Atlantique, mais nous ne voulons pas nous  arroger le droit de déterminer à la place de nos adhérents ce que chacun doit faire, et nous n’avons de toute façon aucun pouvoir pour le faire. A chacun donc, de prendre ses responsabilités !

A contrario, nous avons toujours travaillé à éclairer nos adhérents sur les positions des candidats, notamment au regard des éléments de discernements que le Pape Benoît XVI avait exposé dans un discours du 30 mars 2006, les fameux principes non négociables :

« En ce qui concerne l’Église catholique, l’objet principal de ses interventions dans le débat public porte sur la protection et la promotion de la dignité de la personne et elle accorde donc volontairement une attention particulière à certains principes qui ne sont pas négociables. Parmi ceux-ci, les principes suivants apparaissent aujourd’hui de manière claire:

  • la protection de la vie à toutes ses étapes, du premier moment de sa conception jusqu’à sa mort naturelle;
  • la reconnaissance et la promotion de la structure naturelle de la famille – comme union entre un homme et une femme fondée sur le mariage – et sa défense contre des tentatives de la rendre juridiquement équivalente à des formes d’union radicalement différentes qui, en réalité, lui portent préjudice et contribuent à sa déstabilisation, en obscurcissant son caractère spécifique et son rôle social irremplaçable;
  • la protection du droit des parents d’éduquer leurs enfants.

Ces principes ne sont pas des vérités de foi, même si ils reçoivent un éclairage et une confirmation supplémentaire de la foi; ils sont inscrits dans la nature humaine elle-même et ils sont donc communs à toute l’humanité ».


Le Pape Benoît XVI les avait  également rappelés dans l’exhortation apostolique Sacramentum Caritatis (22 février 2007) au paragraphe 83 :
« Cela vaut pour tous les baptisés, mais s’impose avec une exigence particulière pour ceux qui, par la position sociale ou politique qu’ils occupent, doivent prendre des décisions concernant les valeurs fondamentales, comme le respect et la défense de la vie humaine, de sa conception à sa fin naturelle, comme la famille fondée sur le mariage entre homme et femme, la liberté d’éducation des enfants et la promotion du bien commun sous toutes ses formes.

Ces valeurs ne sont pas négociables.

Par conséquent, les hommes politiques et les législateurs catholiques, conscients de leur grave responsabilité sociale, doivent se sentir particulièrement interpellés par leur conscience, justement formée, pour présenter et soutenir des lois inspirées par les valeurs fondées sur la nature humaine. Cela a, entre autres, un lien objectif avec l’Eucharistie (cf. 1 Co 11, 27-29).

 Les Évêques sont tenus de rappeler constamment ces valeurs; cela fait partie de leur responsabilité à l’égard du troupeau qui leur est confié. »

 

Il est de bon ton aujourd’hui  dans divers milieux catholiques de relativiser ces points qui deviennent de facto « négociables » au regard d’autres points plus conjoncturels : politique économique, fiscale, sociale, migratoire…

Mais si on en vient à considérer qu’il n’y a pas fondamentalement de nature humaine, qu’un embryon peut-être éliminé, trafiqué, qu’il n’y a pas vraiment d‘homme ou de femme, ou qu’un homme peut-être une femme et vice versa, que tout est famille ou que la famille n’est rien, ce qui revient au même, que lorsqu’on est vieux et (ou) malade, il vaut mieux en finir, que l’homme est un être éthéré, sans racine, sans patrie car « citoyen du monde »…

En synthèse si on considère qu’il n’y pas de vérité sur l’homme, alors on bascule dans la dictature du relativisme dénoncée par le même Pape Benoît XVI et tout s’effondre, et l’on a plus grand-chose à espérer pour les autres domaines politiques.

Aujourd’hui nous ne voyons pas de candidat qui réponde intégralement  à ces points non négociables, et donc à court terme, rappelons-nous que la politique est l’art du possible, et tâchons quand même d’identifier quelle vision de l’homme est sous-jacente aux programmes et actions des deux  candidats.

Nous rappelons à ce propos l’excellent travail réalisé par Alliance Vita avant le premier tour de cette présidentielle, repris dans le tableau ci-dessous, et dont vous pourrez retrouver le détail avec les prises de position à l’adresse suivante : http://presidentielle2017.alliancevita.org/.

vita

NB : Le terme de bioéthique utilisé en général pour évoquer ces débats est hélas bien trop réducteur, trop « technique médicale», car il s’agit là finalement des bases anthropologiques, des principes  qui doivent fonder notre société.

La Confédération Nationale des AFC a également travaillé sur ces élections et nous vous invitons à vous y reporter : http://afc-france.org/elections-2017.

Notez enfin que nous travaillons également pour les législatives, pour lesquelles nous avons interrogé les candidats du département et vous ferons sous peu une synthèse de notre travail.

Quoiqu’il en soit, soyons convaincu que le salut de notre pays doit passer par chacun de nous, ce qui ne pourra se faire que par un travail intense, une formation sur des ouvrages de fonds (il convient de ne pas se contenter de quelques blogs d’opinions et de tweets), le courage de quitter tout esprit partisan et de servir là où nous sommes, et surtout la volonté d’une conversion intérieure et une prière confiante.

Le président de la fédération des AFC de Loire Atlantique.

réaction en pdf

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

Les AFC 44 écrivent aux partis en vue des législatives

Lire le post des réponses ici

Comme pour les dernières élections ( Municipales, Européennes, Départementales, Régionales) les AFC 44 vont  aller à la rencontre des candidats aux législatives pour connaitre leurs positions et convictions sur les sujets qui sont au cœur de l’engagement de nos associations.

Voici le courrier que nous avons envoyé aux responsables de fédération pour la Loire-Atlantique des principaux partis, en attendant de contacter directement les candidats :

La lettre en pdf

2017 03 01 Legislatives 2017 - lettre au pdt de fede

 

 

 

 

2017 03 01 Legislatives 2017 - lettre au pdt de fede 2

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

Régionales: les réponses des listes aux AFC

Logo pays de LoireLes 5 fédérations des AFC des Pays de la Loire ont soumis  un questionnaire aux candidats aux élections régionales     portant sur les sujets qui touchent toutes les familles (politique du logement,  aménagement du            territoire…) et sur ceux qui sont « dans l’ADN » de notre association ( Protection de la Vie de son commencement à sa fin naturelle, Education, Politique familiale…).

5 listes de candidats sur 10 ont bien voulu nous répondre: Debout la France, le Front National, Les Républicains, le Parti Socialiste et l’UPR.

Des points de convergences apparaissent entre les candidats sur les problématiques de rééquilibrage des territoires, de politique du logement ou d’équilibre vie professionnelle et familiale, et nous ne pouvons que nous réjouir de voir ces préoccupations partagées par les candidats, même si les solutions proposées diffèrent d’un parti à l’autre.

En revanche, en regard de nos attentes sur les problématiques dites « sociétales »: défense de la vie (subventions au planning familial, soutien à l’idéologie du genre…), arrêt des subventions au festival Hellfest ou encore sur la prise en compte effective, dans la politique locale de la contribution économique et sociale portée par les familles, les positions peuvent être nettement divergentes et moins satisfaisantes.

Avant de prendre connaissance de notre synthèse nous vous invitons à vous reporter à notre questionnaire. Vous pourrez ainsi resituer les réponses des candidats dans le contexte précis des questions qui leur ont été posées, questions toujours basées sur des faits et des constats locaux avec des liens instructifs qui permettent d’étayer ces constats.

La Synthèse des réponses

Les réponses des listes :

Liste Clergeau – Parti Socialiste

Liste Bayle de Jessé – Debout la France

Liste Retailleau – Les Républicains

Liste Parisot – Union Populaire Républicaine

Liste Gannat – Front National

Retrouvez le podcast de notre passage sur la matinale de Radio Fidélité sur les attentes des Chrétiens pour les régionales.

elections

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

Questions des AFC des Pays de Loire pour les régionales 2015

Logo pays de LoireLes AFC des Pays de Loire ( 2500 familles, 5 fédérations, 25 associations) ont envoyé ce mardi 10 novembre un questionnaire de 11 questions simples ou multiples aux 10 listes candidates en Pays de Loire:   Respect de la Vie, Éducation,  Prise en compte des familles dans les politiques régionales, etc…

LIRE LES REPONSES

Questions N°1 – Soins Palliatifs

Au-delà de ses compétences propres, le Conseil Régional s’est investi sur le domaine de la Santé en l’intégrant[1] dans un Schéma Régional « Formations, Santé, Social et Territoires ». Ce dernier intègre le souci de la qualité de vie des personnes âgées et a soutenu la création de Maisons de Santé et d’un Gérontôple[2] visant à soutenir les initiatives en faveur du « bien vieillir ».

Sur le sujet connexe du « bien mourir », la France, notamment notre région (voir ici[3]), est très en retard sur le développement des soins palliatifs au point mort depuis 2012. Un Conseil Régional, en lien avec son Agence Régionale de Santé, peut donner une impulsion décisive au développement des soins palliatifs sur son territoire, par exemple en soutenant et accompagnant les acteurs qui œuvrent dans ce domaine.

1.1Êtes-vous prêts à intégrer le soutien au développement des soins palliatifs dans le cadre des actions de la Région sur le domaine de la Santé?

1.2 Si oui, quels moyens concrets envisagez-vous de mettre en place pour soutenir et développer les soins palliatifs sur la région ?

Questions N°2 – Accueil de la Vie / Soutien aux mères en difficulté

Ce schéma régional Formations, Santé, Social et Territoires intègre notamment le soutien et la promotion du Mouvement du Planning Familial (ici[1] page 69).

Au niveau International, ce Mouvement s’est fait connaitre aux Etats Unis par le scandale[2] du trafic d’organes de fœtus avortés. En France des enquêtes[3] ont démontré que les centres de planification confiés au Planning Familial portent souvent une vision militante pro avortement et aident peu ou pas les femmes enceintes faisant le choix de garder leur enfant.

2.1 Vous engagez vous à stopper le soutien du Conseil Régional aux associations qui, par leur caractère militant, négligent les alternatives à l’avortement et, de ce fait, ne laissent pas la pleine liberté aux femmes en difficulté de faire un vrai choix ?

2.2 D’une manière globale êtes-vous prêt à promouvoir une politique de santé respectueuse de la vie à naître  notamment au travers de l’accueil et du soutien aux femmes enceintes en difficulté ?

Question N°3 – Promotion de l’idéologie du Genre

Le conseil régional finance des centres d’Information sur les droits des femmes et des familles.

 En octobre 2014 l’un deux organisait une formation[4] pour les professionnels intervenant auprès des enfants de 0 à 6 ans visant à intégrer « l’approche genre » dans sa pratique professionnelle, approche consistant ni plus ni moins à déconstruire tous les repères fondamentaux nécessaires aux enfants.

 Par ailleurs en mars 2015 sous le prétexte d’une lutte contre les discriminations, une campagne soutenue par le conseil régional intégrait des ateliers à destination des enfants faisant la promotion de l’idéologie de genre (Ici page 15[5]).

 Enfin le budget 2014 du conseil régional prévoyait un financement de 467 000€ à une équipe de chercheurs sur le thème du genre. [6]

  1. Vous engagez vous à veiller à ce que le Conseil Régional n’apporte aucun soutien aux structures promouvant explicitement ou implicitement l’idéologie de l’indifférenciation sexuelle (« théorie du genre ») ou tout autre idéologie visant à la déconstruction des repères fondamentaux qui permettent la construction affective des enfants ?

 Questions N°4 – Education Affective

Le Conseil Régional supervise des programmes d’action éducative dans les lycées notamment sur l’éducation affective [7] et agrée dans ce cadre des associations pour intervenir dans les écoles. Parmi celle-ci on retrouve à nouveau le Planning Familial et d’autres structures qui relayent des messages similaires. A l’inverse des associations promouvant une vision de l’amour respectant toutes les dimensions de la personne ont été refusées[8] par le Conseil Régional sous des prétextes fallacieux.

Par ailleurs dans le cadre de ses actions en faveur des jeunes le Conseil Régional a mis en place pour les 15-30 ans un Pass Contraception [9]qui cherche ouvertement à court-circuiter le rôle des parents, premiers et principaux éducateurs de leurs enfants (« Aucun retour n’est fait à vos parents. » sic !).

Pour assurer la promotion de celui-ci, le Conseil Régional a détourné les fichiers d’un autre de ses dispositifs (le Pass Culture) pour faire parvenir des messages[10] relayant une vision d’une sexualité de divertissement déconnectée de sa dimension affective, faisant fi de la notion de respect et d’engagement qu’implique une telle relation.

4.1 Vous engagez vous à ce que les politiques de santé publique à destination des jeunes ne contournent pas les parents qui, en tant que premiers éducateurs de leurs enfants, ne doivent pas être coupés et spoliés de la relation essentielle de confiance qu’ils bâtissent avec leurs enfants?

 4.2 De même, vous engagez vous à refuser l’intervention dans les lycées des associations dont les interventions au titre des programmes d’éducation affective se limitent à des questions techniques ordonnées à l’absolu du plaisir, c’est à dire qui ne concernent ni l’éducation ni l’affection?

 Question N°5 – Enseignement Catholique

Dans notre région, les lycées de l’Enseignement Catholique scolarisent environ 38% des effectifs, ce qui démontre que les parents – premiers et principaux éducateurs de leurs enfants – sont particulièrement attachés à leur liberté de choisir les particularités éducatives qui y sont proposées. Au titre de leurs participations au service public d’éducation, le Conseil Régional est censé soutenir, ce qu’il fait plus ou moins[11], les lycées privés pour certains investissements ou pour des programmes éducatifs par le moyen d’une convention cadre.

  1. Afin de reconnaître le rôle essentiel que tiennent ces lycées dans notre région, êtes-vous prêt à les soutenir efficacement au regard de leur contribution positive pour leur permettre de tenir leur rôle et se développer au profit des lycéens qui leur sont confiés, dans le respect de leur spécificité éducative et confessionnelle?

 

Questions N°6 – Transports collectifs et tarifs famille

Le conseil régional est garant du service public de transport régional, notamment en termes de financement et de tarification. Les familles et chacun de leurs membres ont besoin d’infrastructures adaptées pour faciliter leur quotidien avec un budget raisonnable.

6.1 Avez-vous l’intention de rendre les transports collectifs plus accessibles aux familles, notamment eu égard à l’environnement, en créant des dispositifs tarifaires familiaux destinés aux titulaires de la carte famille nombreuse (à partir de 3 enfants)  du type de ce qui est pratiqué en Ile de France (50% pour toutes les familles titulaires de cette carte alors que dans notre région, seul le taux de réduction de la carte s’applique)?

 6.2 De façon générale, êtes-vous favorable à l’élargissement des champs d’utilisation de la carte famille nombreuse aux domaines de la culture et du sport pour qu’ils profitent au plus grand nombre ?

 

Questions N°7 – Logement

Les conséquences de la spéculation foncière rejaillissent directement sur les familles, et plus particulièrement sur les familles nombreuses. Ce problème touche bien sûr les familles en situation précaire, mais aussi, et à grande échelle, les classes moyennes. Ce qui était une difficulté sectorielle il y a quelques années est maintenant devenu un véritable problème de société.

7.1 Considérez-vous que l’urbanisme et la politique du logement doivent favoriser un meilleur équilibre de vie pour les familles en veillant notamment à faciliter la construction de plus grands logements pour les familles, et à favoriser les liens intergénérationnel?

7.2 Si oui, considérez-vous que permettre la transformation de la location HLM en accès à la propriété et favoriser la location de chambre chez l’habitant (logement ou loyer modéré en échange de service à la personne) puisse répondre à ces objectifs ? Avez-vous d’autres propositions ?

La crise du logement est par ailleurs accentuée par la séparation des familles lors de divorce. Les déménagements post-divorces amènent régulièrement les enfants à occuper des logements plus petits[12]. Cette conséquence est l’un des multiples aspects des coûts du « non-mariage » et démontre l’urgence d’actions préventives et de soutien aux couples et aux pères et mères dans leur rôle de premiers et principaux éducateurs de leurs enfants. [13]  

 Questions N°8 – Aménagement du territoire

La région des Pays de Loire présente de très grandes disparités et de forts déséquilibres, avec notamment l’accroissement incessant de la métropole nantaise qui capte une grosse part de l’activité. Pourtant les politiques de développement harmonieux de l’activité (PME…) dans les campagnes ont pu porter des fruits, notamment en Vendée.

8.1 Etes-vous prêt à favoriser un développement équilibré de notre région favorisant l’implantation des entreprises et des services hors des grandes agglomérations ? Et si oui, quels moyens compter vous mettre en œuvre ?

De même, notre région dispose d’un fort patrimoine naturel et agricole, mais qui décline et   la souffrance des familles qui travaillent dans ce secteur est grande, pourtant de nombreuses jeunes familles aimeraient pouvoir se maintenir ou s’installer et ne le peuvent pas (prix du foncier inaccessible, orientations des administrations concernées vers la concentration des exploitations…). Hors, les conseils de région ont la possibilité d’intervenir dans ce domaine, notamment par le biais d’implication dans les conseils d’administration des SAFER ou de conventions de partenariat.

8.2 Etes-vous prêt à soutenir et favoriser l’implantation des familles qui souhaitent se maintenir ou s’installer sur des petites exploitations, seules à mêmes de reconstituer un tissu social dans nos campagnes et gage de la préservation de notre environnement et de nos espaces naturels ? Et si oui, quels moyens compter vous mettre en œuvre ?

 Question N°9 – Subventions Culturelles / Hellfest

D’importantes subventions sont versées par la Région au bénéfice d’associations culturelles dont les objectifs paraissent très éloignés de l’intérêt général. Par exemple, le soutien financier au festival  Hellfest[14] qui programme régulièrement des groupes faisant la promotion explicite de l’antichristianisme, du satanisme et de l’occultisme quand l’actualité fait état d’une explosion du nombre d’actes de profanation de sépultures et d’édifices religieux – est particulièrement déplacé voir blessant, d’autant plus quand les soutiens proviennent de fonds publics.

Êtes-vous prêt à supprimer les subventions aux associations culturelles allant à l’encontre du bien commun et de l’intérêt général et faisant la promotion de la violence ou du communautarisme ?

Lire les réponses adressées par les listes au collectif « Provocs Hellfest »

 Questions N°10 – Dépenses de Fonctionnement / Abonnement Charlie Hebdo

A la suite des attentats dramatiques du début de l’année, le Conseil Régional, au titre de la solidarité et réagissant à l’émotion suscitée par ce drame terrible, a abonné, sans leur avis préalable, les 93 Conseillers Régionaux au journal satirique Charlie Hebdol[15] , Au nom de la liberté d’expression, ce magazine présente régulièrement des unes particulièrement insultantes envers les religions ou comme très récemment à l’égard de la mémoire du Général de Gaulle et de sa fille handicapée. La liberté d’expression est une chose, le financement public de l’insulte en est une autre.

10.1 Considérez-vous qu’il est du ressort du conseil régional de participer au financement de publications insultantes envers quiconque ?

 10.2 Veillerez-vous dans votre futur mandat de conseiller régional à ce que les dépenses de fonctionnement du Conseil Régional soient limitées au strict nécessaire et intègrent les principes élémentaires de respect de la personne ?

Questions N°11 – Équilibre travail / famille et Travail du dimanche

Au travers du plan régional de continuité professionnel[16] , le conseil régional des Pays de Loire se mobilise pour limiter les ruptures professionnelles que peuvent subir les salariés et pour favoriser l’évolution des compétences afin d’accompagner la diversification des entreprises. Avoir un métier rémunéré est une nécessité pour que les familles puissent vivre dignement. Cependant, cela ne doit pas se faire au détriment de la vie familiale. Certaines personnes décident notamment d’arrêter de travailler pour s’occuper de leurs enfants en bas âge ou de leurs parents âgés.

11.1 Vous engagez-vous à renforcer l’accompagnement des parents qui prennent un congé parental alors qu’ils occupent un emploi précaire qu’ils ne retrouveront pas à la fin de celui-ci ? A favoriser la formation au cours de ce congé parental pour une meilleure employabilité ? A faciliter, par des mesures incitatives, la réinsertion en entreprise à « temps choisi » en particulier pour les mères de plusieurs enfants ?

 11.2 Vous engagez vous à porter les mêmes types de mesures pour les proches qui prennent un congé ou souhaitent aménager leur temps de travail pour s’occuper d’un parent âgé, en fin de vie ou atteint d’une maladie grave ?

 11.3 Plus largement, vous engagez vous à soutenir les initiatives locales de création et de développement de centre de télétravail, et de développement de dispositif inter-entreprises  de garde d’enfants ?

 11.4 Dans le cadre – limité sur ce domaine – des compétences du Conseil Régional, vous engagez vous à tout faire pour ne pas encourager la banalisation du travail le dimanche ?

Les Fédérations des Associations Familiales Catholiques de LOIRE ATLANTIQUE, DE MAINE ET LOIRE, de MAYENNE,DE SARTHE et DE VENDEE

[1] http://www.paysdelaloire.fr/fileadmin/PDL/DPSDD/SRFSST__1_.pdf

[2] http://www.alliancevita.org/2015/09/usa-le-planning-familial-accuse-de-trafic-dorganes-de-foetus-avortes/

[3] http://www.hommenouveau.fr/292/culture-de-vie—contreculture-de-mort/j-ai-voulu-avorter—enquete-au-planning-familial.htm

[4] http://www.auxiette.net/wp-content/uploads/2014/08/plaquette_20142.pdf

[5] http://www.fal44.org/images/stories/secd/livretcollectif-contre-discri%202014.pdf

[6] http://www.afc-44.org/wp-content/uploads/2015/10/AAP_Genre.pdf

[7] http://paysdelaloire.e-lyco.fr/actions-educatives/programme-d-actions-educatives/les-actions/axe-3-gt-fiche-action-les-actions-de-prevention-l-education-a-la-vie-affective-a-la-relation-amoureuse-et-a-la-sexualite-3811.htm

[8] http://www.afc-44.org/wp-content/uploads/2015/10/Courrier_MO_CLER_sept2012.pdf

[9] http://www.pack15-30.fr/index.php?id=139 Lire à ce sujet la réflexion toujours actuelle des AFC sur le Pass Contraception : http://www.afc-france.org/societe/questions-de-societe/vie-affective-et-sexuelle/886-reflexions-a-propos-du-pass-contraception

[10] http://www.metronews.fr/nantes/pays-de-la-loire-la-region-accusee-de-promouvoir-des-pratiques-sexuelles-explicites/mncc!kKErAEdmkjK6/

[11] http://vendee.paysdelaloire.over-blog.com/article-convention-cadre-avec-les-etablissements-prives-la-rupture-d-egalite-devoilee-106425309.html

[12] http://www.afc-france.org/societe/questions-de-societe/couple/233-non-mariage/2220-conditions-de-vie-des-enfants-apres-le-divorce-de-leurs-parents

[13] Lire à ce sujet l’Étude de la Confédération des Associations Familiales sur les coûts du non mariage : http://afc-france.org/societe/questions-de-societe/couple/233-non-mariage/1052-sortir-des-couts-du-non-mariage-un-vade-mecum-pour-tous

[14] http://provocshellfestcasuffit.blogspot.fr/

[15] http://www.leparisien.fr/politique/pays-de-la-loire-l-ancien-depute-refuse-l-abonnement-a-charlie-hebdo-18-01-2015-4457163.php

[16] http://www.paysdelaloire.fr/politiques-regionales/emploi/

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

Les réponses des candidats aux 7 questions des AFC

Le 9 mars, la Fédération des Associations Familiales Catholiques de Loire-Atlantique interrogeait tous les candidats aux Départementales des 22 et 29 mars.

Cette action a été menée par les AFC 44 pour permettre à ses 1250 familles adhérentes, soit potentiellement 4000 personnes en âge de voter, de mieux connaitre chaque candidat et surtout ses intentions vis à vis des 7 points évoqués :

  1. Accueil de la Vie et Soutien mère en difficulté
  2. Adoption
  3. Promotion de l’idéologie du Genre, de la PMA, de la GPA
  4. Neutralité des Interventions dans les collèges
  5. Enseignement Catholique
  6. Subventions Culturelles et Hellfest
  7. Soins Palliatifs

Ces questions ne sont bien sûr pas exhaustives, et certaines thématiques très importantes n’y figurent qu’indirectement (comme par exemple la solidarité et la précarité, ou encore la problématique de la dépendance pour nos aînées). Mais c’est en revanche sur ces questions que le consensus est le moins large et que la transparence des positions est importante.

Vous trouverez le détail des questions posées  ici . Chaque question était précédée d’une mise en contexte contenant des liens vers d’autres sites permettant de préciser la problématique de la question.

Les résultats obtenus sont les suivants :

Tableau suivi réponse 7 questions

Ces élections se faisant sous le format de binôme, l’engagement des 2 membres d’un même binôme offre une plus grande cohérence.

Certaines formulations de réponses apportent des nuances ou donnent des précisions instructives sur les motivations des candidats qu’un tableau synthétique peine à exprimer. Nous vous invitons à découvrir les réponses détaillées des candidats cliquez sur les liens ci dessous

Nantes 1 – Democratie44 – AS.Guerra_X.Fournier Lire la suite

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

7 questions aux candidats aux Départementales 2015

La Fédération des Associations Familiales Catholiques de Loire-Atlantique sollicite les candidats aux départementales au nom des 1250 familles adhérentes de notre département pour leur faire part des préoccupations des familles de notre département .departementales 2015

Par ces sept  questions ci-après développées, non exhaustives, nous espérons pouvoir éclairer les familles sur la politique qu’ils envisagent de soutenir si ils sont élus.

Les réponses seront publiés le mardi 17 mars avant minuit.

Question N°1 – Accueil de la Vie / Soutien mère en difficulté

 Le Conseil Général finance sur notre département 6 Centres de Planification et d’Éducation Familiale (CPEF) dont 1 est tenu par l’association du Planning Familial. Des enquêtes ont démontré que ces centres – tout particulièrement ceux confiés au Planning Familial – portent souvent une vision militante pro avortement – héritée de leur histoire – et aident peu ou pas les femmes enceintes faisant le choix de garder leur enfant.

1.1 Etes-vous prêt dans votre potentiel futur mandat de conseiller départemental à œuvrer pour faire évoluer les outils de communication et la formation des employés de ces Centres pour encourager et accompagner les femmes qui souhaitent garder leur enfant ?

1.2 Etes vous prêt dans votre potentiel futur mandat de conseiller départemental à soutenir financièrement des initiatives – actuellement en projet et soutenues par les AFC – d’accueil et de soutien à des femmes enceintes en difficultés financières et morales?

Question N°2 – Adoption

Lors de l’inauguration du Centre LGBT à Nantes en février 2012, le président du Conseil Général a exprimé son volontarisme au sujet des agréments en vue de l’adoption pour les couples de même sexe. (Ici à partir de 1’04) 

Vous engagez vous dans votre potentiel futur mandat de conseiller départemental à veiller à ce que les dossiers de demandes d’adoption soient examinés sans idéologie aucune, dans le respect des personnes et de l’intérêt supérieur de l’enfant qui implique qu’il puisse disposer de la complémentarité d’un père et d’une mère pour son éducation, développement et son équilibre?

Question N°3 – Promotion de l’idéologie du Genre, de la PMA, de la GPA

En ce mois de mars dans le département a lieu une campagne de communication sur les discriminations – soutenue entre autres par le Conseil Général. L’édition 2014 de cette campagne annuelle de sensibilisation intégrait des ateliers à destination des enfants faisant la promotion de l’idéologie de genre ( Ici page 15)

Vous engagez vous à veiller à ce que le Conseil Départemental n’apporte aucune aide, financière, matérielle ou logistique aux associations ou campagnes de communication promouvant explicitement ou implicitement l’idéologie de l’indifférenciation sexuelle, la Gestation Pour Autrui ou la Procréation Médicalement Assistée sans père (deux pratiques interdites par la législation française)?

Question N°4 – Neutralité des Interventions dans les collèges

Sur notre département des associations sont agréés pour intervenir dans les établissements scolaires pour lutter contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle et passent des messages qui outrepassent très largement la mission d’instruction que les parents confient à l’école.

4.1 Vous engagez vous dans votre potentiel futur mandat de conseiller départemental à veiller à ce que les organismes et personnes habilitées par le Conseil Départemental à intervenir dans les collèges publics respectent la neutralité de l’enseignement?

4.2 Vous opposerez vous à tout soutien du Conseil Départemental ou d’un de ses organismes, qu’il soit financier, matériel ou logistique, à toute organisation promouvant l’idéologie du genre en milieu scolaire?

Question N°5 – Enseignement Catholique

En Loire-Atlantique, les collèges de l’Enseignement Catholique scolarisent près de 40% des effectifs et les parents – premiers et principaux éducateurs des enfants – sont particulièrement attachés à leur liberté de choisir les particularités éducatives qui y sont proposées. Le Conseil Général a la possibilité de soutenir les investissements requis pour leurs mises aux normes, les rénovations ou leurs travaux de développement.

 Afin de reconnaître le rôle essentiel que tiennent ces collèges dans notre département, êtes-vous prêt dans votre potentiel futur mandat de conseiller départemental à les accompagner financièrement et administrativement pour leur permettre de tenir leur rôle et de se développer au profit des collégiens qui leur sont confiés ?

Question N°6 – Subventions Culturelles / Hellfest

D’importantes subventions sont versées par le département au bénéfice d’associations culturelles dont les objectifs paraissent très éloignés de la défense de l’intérêt général et du vivre-ensemble. Par exemple, le soutien financier au festival  Hellfest -qui programme régulièrement des groupes faisant la promotion de l’anti-christianisme, du satanisme et de l’occultisme quand l’actualité fait état d’une explosion du nombre d’actes de profanation de sépultures et d’édifices religieux – est particulièrement déplacé voir blessant, d’autant plus quand les soutiens proviennent de fonds publics

Êtes-vous prêt dans votre potentiel futur mandat de conseiller départemental à supprimer les subventions aux associations culturelles allant à l’encontre de l’intérêt général et faisant la promotion de la violence ou du communautarisme ?

Question N°7 – Soins Palliatifs

Le Conseil général a dans ses missions l’aide aux personnes handicapées et âgées. Cette mission est connexe de la question de l’accès aux soins palliatifs qui renvoie au débat très actuel sur la fin de vie. La France et tout spécialement notre département ( voir ici ) est très en retard sur le développement des soins palliatifs. Comme certains départements l’ont montré (exemple ici) le Conseil Général peut avoir une impulsion décisive sur le développement des soins palliatifs sur le département notamment en soutenant et accompagnant les réseaux associatifs qui œuvrent dans ce domaine.

Êtes vous prêts dans votre potentiel futur mandat de conseiller départemental à soutenir financièrement et moralement le développement des soins palliatifs sur notre département?

cropped-logo_AFC20131.png

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

Euthanasie: 3 députés répondent aux AFC 44

Nous avons écrit mi janvier aux 11 députés de notre département afin de les interroger sur leurs positions dans le cadre du projet de loi en débat à l’assemblée nationale sur la fin de vie. (Courrier téléchargeable ici)

A ce jour, seuls trois députés nous ont répondu: Madame Monique RabinMadame Marie-Françoise Clergeau et Monsieur Christophe Priou, et nous les en remercions .

 Si nous nous réjouissons du renvoi en commission le 29 janvier du projet de loi écologiste qui tentait de légiférer sur un droit à l’euthanasie et au suicide assisté ( sur nos 11 députés, seuls Mme Errante et M. de Rugy ont participé à ce premier scrutin, Mme Errante s’étant prononcée pour le renvoi en commission, M. de Rugy s’y étant opposé, étant favorable à ce projet de loi), le débat à venir fondé sur le rapport Claes-Leonnetti reste entier avec ses ambiguïtés et risque de dérives.

 Les réponses de nos trois députés apparaissent mesurées, avec un refus d’une euthanasie explicite et la volonté d’un vote en conscience hors directives partisanes, mais les deux ambiguïtés fortes du rapport Claes-Leonnetti ne trouvent pas de réponses claires, à savoir:

– la sédation terminale

– le caractère contraignant des directives anticipées

Or ces deux points ne nous paraissent pas acceptables, car ainsi combinées, ils aboutiraient à multiplier les pratiques « d’aide à mourir ».

Pour la sédation terminale – par opposition avec la sédation en phase terminale qui n’a pour finalité que de soulager la douleur – l’objectif est clairement de donner la mort comme le confirme l’analyse de l’académie de médecine du 28 février 2013 ( ici ) . On rentre alors clairement dans une pratique euthanasique.

Pour les directives anticipées, déjà mises en place par la loi Leonnetti de 2005, il s’agit là de les rendre sans limite de durée avec enregistrement administratif centralisé, élargies à tous les actes médicaux et contraignantes pour le médecin. C’est oublier ici que la volonté du patient face à la maladie peut évoluer sans qu’il lui soit aisé pour autant de faire modifier ses directives, et se pose également le respect de la conscience du médecin qui doit pouvoir refuser des actes contraires à sa déontologie professionnelle.

 Il convient donc de rester vigilant et nous vous invitons:

  • à écrire personnellement à votre députés,
  • participer d’ici – le 16 février – à la consultation citoyenne proposée par le gouvernement comme nous y invite la CNAFC ici
  • vous former sur le sujet notamment grâce au dossier fin de vie proposé par la CNAFC ici ou le décodeur d’Alliance Vita sur le rapport Claeys-Leonneti ici .  A noter:  Alliance Vita lance à Nantes et dans toutes la France à partir du 9 mars 5 soirées de Formation sur le thème « Le Corps de la Vie à la mort » info ici

Enfin il est également souhaitable d’interpeller les équipes de campagnes des candidats aux départementales du 22 et 29 mars prochains qui commencent à venir à notre rencontre sur les marchés.  Pour mémoire le conseil général a dans ses responsabilités les aides aux personnes âgées et peut avoir une impulsion décisive sur le développement effectif des soins palliatifs sur le département.

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

Européennes: 3 candidats signent « Vote For Family »

Communiqué de Presse 22 mai 2014

Élections Européennes – Circonscription Ouest:

3 signataires pour le Manifeste « Vote For Family »

elections_europeennes_2014Le Manifeste « Vote for Family » initié par la FAFCE (Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe) a été proposé, par les AFC de la circonscription Ouest à la signature de l’ensemble des 25 têtes de liste de la circonscription.

3 candidats ont souhaité signer le Manifeste. Dans l’ordre de signature :

  • Marie de Blic – tête de liste « Force Vie »
  • Cécile Bayle de Jessé – tête de liste « Debout-la-république ni système ni extrêmes »
  • Gilles Lebreton – tête de liste « Bleu Marine – non à Bruxelles, Oui à la France ». Ce dernier candidat a souhaité apporter une précision sur le point 3 du manifeste: « Je respecte la vie de l’enfant à naître et la protégerai en particulier contre les recherches biotechnologiques. Je ne souhaite pas toutefois remettre en cause l’IVG, qui doit rester possible dans les douze premières semaines de grossesse (conformément à la loi française actuellement en vigueur) pour respecter la détresse des femmes qui se résolvent à y recourir. »

A noter en complément de ces têtes de listes :

Lire la suite

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

Européennes 2014: les AFC du Grand Ouest s’engagent!

Conférence de Presse

Elections Européennes : les AFC du Grand Ouest invitent les candidats à s’engager pour la Famille

elections_europeennes_2014Les Associations Familiales Catholiques (AFC) de la Circonscription Ouest contactent et rencontrent les candidats aux élections européennes pour leur proposer de s’engager pour la famille en signant le Manifeste « Vote For Family » préparé par la Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe (FAFCE)

Le Manifeste comprend 12 points et se fonde sur des instruments juridiques européens et internationaux. Il invite les futurs députés européens à reconnaître la complémentarité de l’homme et de la femme, à définir, respecter et promouvoir l’institution du mariage, la dignité humaine, le rôle des parents, premiers et principaux éducateurs de leurs enfants, à considérer la famille comme un sujet de droits, à promouvoir le « Family mainstreaming » et écouter les voix des familles, à reconnaître la valeur du travail invisible, à promouvoir l’harmonisation entre vie familiale et vie professionnelle, notamment par un congé de maternité allongé, à mettre l’économie au service de la personne et de la famille et œuvrer pour un travail digne, nécessaire pour chaque famille.

Le texte du Manifeste : www.voteforfamily2014.eu

Mardi 20 mai, lors d’une conférence de presse, les AFC de l’Ouest présenteront les résultats de leur campagne sur l’Ouest. Cette conférence de presse sera suivie d’une Conférence ouverte à tous sur les Enjeux de la Famille en Europe – Comment influencer la dimension familiale de la politique européenne ?

Mardi 20 mai 2014 :

– 19h45 : Conférence de presse
– 20h30 : Conférence de Maria Hildingsson, Secrétaire générale FAFCE
Salle Bretagne  23 rue Villebois Mareuil à Nantes

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

Les enjeux de la famille en Europe

L’AFC de Nantes vous invite à sa prochaine conférence:

Les enjeux de la Famille en Europe« Les enjeux de la famille en Europe: comment influencer les dimensions familiales de la politique européenne? »

par Maria Hildingsson, secrétaire générale de la Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe (FAFCE).

Venez nombreux le 20 mai 2014 à 20h30 à la salle Bretagne, 23 rue Villebois-Mareuil à Nantes (entrée libre).

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr