Archives pour la catégorie Ecologie de l’Homme

IVG, CONTRACEPTION : la lutte continue?

sa0019-foetus« En cours de philosophie des garçons de mon lycée ont présenté un exposé         anti-IVG sans que le professeur les          interrompe. Ça m’a choquée. »…               Voilà la phrase par… laquelle LOIRE ATLANTIQUE Magazine, le magazine du département commence son            article intitulé « IVG, CONTRACEPTION: la lutte continue ».http://www.loire-atlantique.fr/…/n…/le-magazine-fr-p1_314847

Ce magazine payé avec vos impôts et distribué dans toutes les boites aux lettres du département, présente une série de témoignages et d’opinions très en phases avec le sous-titre de l’article « La lutte continue ».

Bien au-delà de proposer un discours orienté, cet article nie la liberté d’opinion dès la première ligne. Sous couvert de la récente loi sur le délit d’entrave, le discours déversé tout au long de l’article est particulièrement caricatural. Il passe sous silence que l’IVG n’est jamais un acte anodin et que médicalement et psychologiquement il comporte des risques (les risques d’infertilité y sont niés alors qu’un grand nombre d’études démontrent des liens de causalité). Les alternatives à l’IVG sont absentes également.

Les AFC 44 s’élèvent contre l’utilisation militante et trompeuse de l’outil de communication du département et souhaitent rappeler aux ligériens qu’il existe des alternatives à cette « pensée unique ».

Enfin, à propos « d’éducation sexuelle » abordée dans le dossier les AFC rappellent qu’il existe de nombreuses belles propositions pour s’informer et former vos enfants à l’éducation affective et sexuelle sur notre département que vous pouvez retrouver dans notre dossier de septembre 2015 : http://www.afc-44.org/journal-fede-44/

Oui, effectivement, la lutte continue !

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

Les AFC 44 écrivent aux partis en vue des législatives

Lire le post des réponses ici

Comme pour les dernières élections ( Municipales, Européennes, Départementales, Régionales) les AFC 44 vont  aller à la rencontre des candidats aux législatives pour connaitre leurs positions et convictions sur les sujets qui sont au cœur de l’engagement de nos associations.

Voici le courrier que nous avons envoyé aux responsables de fédération pour la Loire-Atlantique des principaux partis, en attendant de contacter directement les candidats :

La lettre en pdf

2017 03 01 Legislatives 2017 - lettre au pdt de fede

 

 

 

 

2017 03 01 Legislatives 2017 - lettre au pdt de fede 2

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

Tous A Paris le 21 janvier 2018

Infos pratiques prévisionnelles ( à confirmer – sous réserve de changement)

  • La Roche sur Yon ( 6h45 – Place Napoléon ).
  • Montaigu (7h15 – Au péage de l’autoroute )
  • Nantes ( 8h – Place du Maréchal Foch )

Infos / Questions : osp@afc-44.org

Co-voiturage : Vous vous rendez à la Marche depuis une autre ville du 44 et vous avez des places dispos dans votre voiture mentionnez le nous nous rajouterons votre ville dans la liste des possibilité l’adresse osp@afc-44.org  et vous mettrons en contact avec les personnes qui intéressés.

Billetterie Weezevent

Disponibles pour tracter, coller, relayer l’infos près de chez vous ? Signalez vous osp@afc-44.org

Les raisons de se mobiliser à lire sur le site de la Marche pour la Vie

Découvrez et Partagez la Campagne de sensibilisation ICI

tous

la-copine la-mere le-boss le-toubib le-copain

 

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

Tous à Paris le 16 octobre !

13901318_1381335288563281_5327644510527009458_n-2

Les Associations Familiales Catholiques de Loire-Atlantique appellent les citoyens à se mobiliser massivement pour la Famille en se rendant le 16 octobre à Paris.

La Manif Pour Tous 44 propose des places en car au départ de nombreuses villes du département : ici

A la veille d’échéances politiques importantes, la Confédération a accepté sans réserve dès le mois de juillet d’apporter son soutien à la manifestation nationale prévue le 16 octobre à Paris, aux côtés de La Manif pour Tous et d’autres associations amies. 

Manifester est un moyen utile pour exprimer nos convictions, il ne serait bien sur être suffisant, les AFC offrent aussi un cadre privilégié permettant  de prendre des initiatives dans un spectre plus large, toujours au service de la famille, à la lumière de la doctrine sociale de l’Eglise catholique.

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

L’argent public n’a pas à financer les revendications LGBT !

Les AFC 44 dénoncent l’utilisation par le Conseil Départemental de Loire-Atlantique et la Mairie de Nantes de l’argent public pour faire la promotion des nouvelles revendications LGBT : PMA et GPA.Pregnancy and surrogacy concept - pregnant woman hand holding dollar currency cash

A plusieurs reprises ces collectivités ont financé les revendications LGBT :

Le journal d’information du Conseil Départemental relaie dans son édition de juin-juillet dans un dossier de 7 pages les revendications de PMA/GPA. Il présente des cas de personnes ayant détourné la loi en ayant recours à la PMA à l’étranger (« Avec des PMA en Espagne j’ai eu une petite fille, ma femme des jumeaux. Aujourd’hui je suis en instance de divorce. Nous pouvons partager la garde de nos 3 enfants ») et présente comme légitime la déstructuration de la filiation (« Avec un couple d’amis lesbiennes, nous avons un enfant que nous aimons et éduquons à quatre. Il a 2 papas et 2 mamans. »)

Le soutien financier de Nantes et du Conseil Départemental au centre LGBT de Nantes qui non seulement milite via ses évènements (conférence, gaypride, cinépride) pour la PMA/GPA mais également accompagne – au mépris de la loi – les couples homosexuels dans leur démarche pour recourir à l’étranger à ces pratiques aujourd’hui heureusement encore illégales en France.CkrwBtTWYAAnAto

Le soutien financier de Nantes et du Conseil Départemental au centre Simone de Beauvoir qui s’associe à cette promotion de la PMA/GPA en organisant un cycle de conférences sur ce thème.

Ce scandale doit cesser. L’argent public doit être utilisé pour servir l’intérêt général et non financer les revendications de lobbys communautaristes. Si la lutte contre les discriminations injustes est nécessaire, elle ne doit pas être confondue avec le militantisme LGBT que notre département et notre ville n’ont pas vocation à financer. Rappelons que sous couvert d’égalité des droits, ces revendications créent des situations particulièrement inégalitaires où les enfants se voient privés du droit d’être élevés par leur père et leur mère et de bénéficier de repères stables de filiation. Avec la GPA un pas supplémentaire est franchi avec la marchandisation du corps de la femme.

Le 16 juin, Tous mobilisés pour lutter efficacement contre la GPA!

Pour dénoncer utilisation abusive de l’argent public en faveur de la PMA / GPA et pour soutenir des propositions de loi qui seront discutées à partir du jeudi 16 juin à l’Assemblée Nationale contre la GPA :

Participez à l’opération « Sentinelles » de 12h30 à 13h30 devant la préfecture (face au monument des 50 otages) & Venez manifester avec vigueur 19h à 20h devant la préfecture Evénement Facebook16juin

Les AFC 44 vous invitent également à agir au niveau européen en signant l’initiative citoyenne pour demander que le mariage soit défini comme l’union entre un homme et une femme et la famille fondée sur le mariage et/ou la filiation : https://signatures.mumdadandkids.eu/

FEDERATION DES ASSOCIATIONS FAMILIALES CATHOLIQUES DE LOIRE-ATLANTIQUE

 

Les AFC 44 sont intervenus sur ce sujet face à Marie-Françoise Clergeau députée de Loire-Atlantique sur Radio Fidélité le jeudi 16 juin.

ducoin-clergeau-300x150

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

Mobilisation urgente contre la GPA

Rejoignez les 100 000 signataires de No Maternity Traffic

logo_nomaternitytrafficAlors qu’en décembre dernier, le Parlement Européen condamnait fermement la GPA (Gestation Pour Autrui), le vote, le 15 mars prochain, du rapport sur les « droits humains et questions éthiques liés à la GPA » par le Conseil de l’Europe pourrait malheureusement inverser la tendance.
Un rapport dont l’auteur belge se trouve « juge et partie » étant militante pour la légalisation de la GPA et la pratiquant elle-même en tant que médecin !

Dans ce débat, les droits de l’Homme et de l’enfant doivent prévaloir : déjà 100 000 citoyens européens, alertés sur la tournure récente des débats au Conseil de l’Europe, ont signé l’appel de No Maternity Traffic pour demander l’interdiction universelle de la GPA.
Rejoignez cette grande vague de protestation !
www.nomaternitytraffic.eu

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

Questions des AFC des Pays de Loire pour les régionales 2015

Logo pays de LoireLes AFC des Pays de Loire ( 2500 familles, 5 fédérations, 25 associations) ont envoyé ce mardi 10 novembre un questionnaire de 11 questions simples ou multiples aux 10 listes candidates en Pays de Loire:   Respect de la Vie, Éducation,  Prise en compte des familles dans les politiques régionales, etc…

LIRE LES REPONSES

Questions N°1 – Soins Palliatifs

Au-delà de ses compétences propres, le Conseil Régional s’est investi sur le domaine de la Santé en l’intégrant[1] dans un Schéma Régional « Formations, Santé, Social et Territoires ». Ce dernier intègre le souci de la qualité de vie des personnes âgées et a soutenu la création de Maisons de Santé et d’un Gérontôple[2] visant à soutenir les initiatives en faveur du « bien vieillir ».

Sur le sujet connexe du « bien mourir », la France, notamment notre région (voir ici[3]), est très en retard sur le développement des soins palliatifs au point mort depuis 2012. Un Conseil Régional, en lien avec son Agence Régionale de Santé, peut donner une impulsion décisive au développement des soins palliatifs sur son territoire, par exemple en soutenant et accompagnant les acteurs qui œuvrent dans ce domaine.

1.1Êtes-vous prêts à intégrer le soutien au développement des soins palliatifs dans le cadre des actions de la Région sur le domaine de la Santé?

1.2 Si oui, quels moyens concrets envisagez-vous de mettre en place pour soutenir et développer les soins palliatifs sur la région ?

Questions N°2 – Accueil de la Vie / Soutien aux mères en difficulté

Ce schéma régional Formations, Santé, Social et Territoires intègre notamment le soutien et la promotion du Mouvement du Planning Familial (ici[1] page 69).

Au niveau International, ce Mouvement s’est fait connaitre aux Etats Unis par le scandale[2] du trafic d’organes de fœtus avortés. En France des enquêtes[3] ont démontré que les centres de planification confiés au Planning Familial portent souvent une vision militante pro avortement et aident peu ou pas les femmes enceintes faisant le choix de garder leur enfant.

2.1 Vous engagez vous à stopper le soutien du Conseil Régional aux associations qui, par leur caractère militant, négligent les alternatives à l’avortement et, de ce fait, ne laissent pas la pleine liberté aux femmes en difficulté de faire un vrai choix ?

2.2 D’une manière globale êtes-vous prêt à promouvoir une politique de santé respectueuse de la vie à naître  notamment au travers de l’accueil et du soutien aux femmes enceintes en difficulté ?

Question N°3 – Promotion de l’idéologie du Genre

Le conseil régional finance des centres d’Information sur les droits des femmes et des familles.

 En octobre 2014 l’un deux organisait une formation[4] pour les professionnels intervenant auprès des enfants de 0 à 6 ans visant à intégrer « l’approche genre » dans sa pratique professionnelle, approche consistant ni plus ni moins à déconstruire tous les repères fondamentaux nécessaires aux enfants.

 Par ailleurs en mars 2015 sous le prétexte d’une lutte contre les discriminations, une campagne soutenue par le conseil régional intégrait des ateliers à destination des enfants faisant la promotion de l’idéologie de genre (Ici page 15[5]).

 Enfin le budget 2014 du conseil régional prévoyait un financement de 467 000€ à une équipe de chercheurs sur le thème du genre. [6]

  1. Vous engagez vous à veiller à ce que le Conseil Régional n’apporte aucun soutien aux structures promouvant explicitement ou implicitement l’idéologie de l’indifférenciation sexuelle (« théorie du genre ») ou tout autre idéologie visant à la déconstruction des repères fondamentaux qui permettent la construction affective des enfants ?

 Questions N°4 – Education Affective

Le Conseil Régional supervise des programmes d’action éducative dans les lycées notamment sur l’éducation affective [7] et agrée dans ce cadre des associations pour intervenir dans les écoles. Parmi celle-ci on retrouve à nouveau le Planning Familial et d’autres structures qui relayent des messages similaires. A l’inverse des associations promouvant une vision de l’amour respectant toutes les dimensions de la personne ont été refusées[8] par le Conseil Régional sous des prétextes fallacieux.

Par ailleurs dans le cadre de ses actions en faveur des jeunes le Conseil Régional a mis en place pour les 15-30 ans un Pass Contraception [9]qui cherche ouvertement à court-circuiter le rôle des parents, premiers et principaux éducateurs de leurs enfants (« Aucun retour n’est fait à vos parents. » sic !).

Pour assurer la promotion de celui-ci, le Conseil Régional a détourné les fichiers d’un autre de ses dispositifs (le Pass Culture) pour faire parvenir des messages[10] relayant une vision d’une sexualité de divertissement déconnectée de sa dimension affective, faisant fi de la notion de respect et d’engagement qu’implique une telle relation.

4.1 Vous engagez vous à ce que les politiques de santé publique à destination des jeunes ne contournent pas les parents qui, en tant que premiers éducateurs de leurs enfants, ne doivent pas être coupés et spoliés de la relation essentielle de confiance qu’ils bâtissent avec leurs enfants?

 4.2 De même, vous engagez vous à refuser l’intervention dans les lycées des associations dont les interventions au titre des programmes d’éducation affective se limitent à des questions techniques ordonnées à l’absolu du plaisir, c’est à dire qui ne concernent ni l’éducation ni l’affection?

 Question N°5 – Enseignement Catholique

Dans notre région, les lycées de l’Enseignement Catholique scolarisent environ 38% des effectifs, ce qui démontre que les parents – premiers et principaux éducateurs de leurs enfants – sont particulièrement attachés à leur liberté de choisir les particularités éducatives qui y sont proposées. Au titre de leurs participations au service public d’éducation, le Conseil Régional est censé soutenir, ce qu’il fait plus ou moins[11], les lycées privés pour certains investissements ou pour des programmes éducatifs par le moyen d’une convention cadre.

  1. Afin de reconnaître le rôle essentiel que tiennent ces lycées dans notre région, êtes-vous prêt à les soutenir efficacement au regard de leur contribution positive pour leur permettre de tenir leur rôle et se développer au profit des lycéens qui leur sont confiés, dans le respect de leur spécificité éducative et confessionnelle?

 

Questions N°6 – Transports collectifs et tarifs famille

Le conseil régional est garant du service public de transport régional, notamment en termes de financement et de tarification. Les familles et chacun de leurs membres ont besoin d’infrastructures adaptées pour faciliter leur quotidien avec un budget raisonnable.

6.1 Avez-vous l’intention de rendre les transports collectifs plus accessibles aux familles, notamment eu égard à l’environnement, en créant des dispositifs tarifaires familiaux destinés aux titulaires de la carte famille nombreuse (à partir de 3 enfants)  du type de ce qui est pratiqué en Ile de France (50% pour toutes les familles titulaires de cette carte alors que dans notre région, seul le taux de réduction de la carte s’applique)?

 6.2 De façon générale, êtes-vous favorable à l’élargissement des champs d’utilisation de la carte famille nombreuse aux domaines de la culture et du sport pour qu’ils profitent au plus grand nombre ?

 

Questions N°7 – Logement

Les conséquences de la spéculation foncière rejaillissent directement sur les familles, et plus particulièrement sur les familles nombreuses. Ce problème touche bien sûr les familles en situation précaire, mais aussi, et à grande échelle, les classes moyennes. Ce qui était une difficulté sectorielle il y a quelques années est maintenant devenu un véritable problème de société.

7.1 Considérez-vous que l’urbanisme et la politique du logement doivent favoriser un meilleur équilibre de vie pour les familles en veillant notamment à faciliter la construction de plus grands logements pour les familles, et à favoriser les liens intergénérationnel?

7.2 Si oui, considérez-vous que permettre la transformation de la location HLM en accès à la propriété et favoriser la location de chambre chez l’habitant (logement ou loyer modéré en échange de service à la personne) puisse répondre à ces objectifs ? Avez-vous d’autres propositions ?

La crise du logement est par ailleurs accentuée par la séparation des familles lors de divorce. Les déménagements post-divorces amènent régulièrement les enfants à occuper des logements plus petits[12]. Cette conséquence est l’un des multiples aspects des coûts du « non-mariage » et démontre l’urgence d’actions préventives et de soutien aux couples et aux pères et mères dans leur rôle de premiers et principaux éducateurs de leurs enfants. [13]  

 Questions N°8 – Aménagement du territoire

La région des Pays de Loire présente de très grandes disparités et de forts déséquilibres, avec notamment l’accroissement incessant de la métropole nantaise qui capte une grosse part de l’activité. Pourtant les politiques de développement harmonieux de l’activité (PME…) dans les campagnes ont pu porter des fruits, notamment en Vendée.

8.1 Etes-vous prêt à favoriser un développement équilibré de notre région favorisant l’implantation des entreprises et des services hors des grandes agglomérations ? Et si oui, quels moyens compter vous mettre en œuvre ?

De même, notre région dispose d’un fort patrimoine naturel et agricole, mais qui décline et   la souffrance des familles qui travaillent dans ce secteur est grande, pourtant de nombreuses jeunes familles aimeraient pouvoir se maintenir ou s’installer et ne le peuvent pas (prix du foncier inaccessible, orientations des administrations concernées vers la concentration des exploitations…). Hors, les conseils de région ont la possibilité d’intervenir dans ce domaine, notamment par le biais d’implication dans les conseils d’administration des SAFER ou de conventions de partenariat.

8.2 Etes-vous prêt à soutenir et favoriser l’implantation des familles qui souhaitent se maintenir ou s’installer sur des petites exploitations, seules à mêmes de reconstituer un tissu social dans nos campagnes et gage de la préservation de notre environnement et de nos espaces naturels ? Et si oui, quels moyens compter vous mettre en œuvre ?

 Question N°9 – Subventions Culturelles / Hellfest

D’importantes subventions sont versées par la Région au bénéfice d’associations culturelles dont les objectifs paraissent très éloignés de l’intérêt général. Par exemple, le soutien financier au festival  Hellfest[14] qui programme régulièrement des groupes faisant la promotion explicite de l’antichristianisme, du satanisme et de l’occultisme quand l’actualité fait état d’une explosion du nombre d’actes de profanation de sépultures et d’édifices religieux – est particulièrement déplacé voir blessant, d’autant plus quand les soutiens proviennent de fonds publics.

Êtes-vous prêt à supprimer les subventions aux associations culturelles allant à l’encontre du bien commun et de l’intérêt général et faisant la promotion de la violence ou du communautarisme ?

Lire les réponses adressées par les listes au collectif « Provocs Hellfest »

 Questions N°10 – Dépenses de Fonctionnement / Abonnement Charlie Hebdo

A la suite des attentats dramatiques du début de l’année, le Conseil Régional, au titre de la solidarité et réagissant à l’émotion suscitée par ce drame terrible, a abonné, sans leur avis préalable, les 93 Conseillers Régionaux au journal satirique Charlie Hebdol[15] , Au nom de la liberté d’expression, ce magazine présente régulièrement des unes particulièrement insultantes envers les religions ou comme très récemment à l’égard de la mémoire du Général de Gaulle et de sa fille handicapée. La liberté d’expression est une chose, le financement public de l’insulte en est une autre.

10.1 Considérez-vous qu’il est du ressort du conseil régional de participer au financement de publications insultantes envers quiconque ?

 10.2 Veillerez-vous dans votre futur mandat de conseiller régional à ce que les dépenses de fonctionnement du Conseil Régional soient limitées au strict nécessaire et intègrent les principes élémentaires de respect de la personne ?

Questions N°11 – Équilibre travail / famille et Travail du dimanche

Au travers du plan régional de continuité professionnel[16] , le conseil régional des Pays de Loire se mobilise pour limiter les ruptures professionnelles que peuvent subir les salariés et pour favoriser l’évolution des compétences afin d’accompagner la diversification des entreprises. Avoir un métier rémunéré est une nécessité pour que les familles puissent vivre dignement. Cependant, cela ne doit pas se faire au détriment de la vie familiale. Certaines personnes décident notamment d’arrêter de travailler pour s’occuper de leurs enfants en bas âge ou de leurs parents âgés.

11.1 Vous engagez-vous à renforcer l’accompagnement des parents qui prennent un congé parental alors qu’ils occupent un emploi précaire qu’ils ne retrouveront pas à la fin de celui-ci ? A favoriser la formation au cours de ce congé parental pour une meilleure employabilité ? A faciliter, par des mesures incitatives, la réinsertion en entreprise à « temps choisi » en particulier pour les mères de plusieurs enfants ?

 11.2 Vous engagez vous à porter les mêmes types de mesures pour les proches qui prennent un congé ou souhaitent aménager leur temps de travail pour s’occuper d’un parent âgé, en fin de vie ou atteint d’une maladie grave ?

 11.3 Plus largement, vous engagez vous à soutenir les initiatives locales de création et de développement de centre de télétravail, et de développement de dispositif inter-entreprises  de garde d’enfants ?

 11.4 Dans le cadre – limité sur ce domaine – des compétences du Conseil Régional, vous engagez vous à tout faire pour ne pas encourager la banalisation du travail le dimanche ?

Les Fédérations des Associations Familiales Catholiques de LOIRE ATLANTIQUE, DE MAINE ET LOIRE, de MAYENNE,DE SARTHE et DE VENDEE

[1] http://www.paysdelaloire.fr/fileadmin/PDL/DPSDD/SRFSST__1_.pdf

[2] http://www.alliancevita.org/2015/09/usa-le-planning-familial-accuse-de-trafic-dorganes-de-foetus-avortes/

[3] http://www.hommenouveau.fr/292/culture-de-vie—contreculture-de-mort/j-ai-voulu-avorter—enquete-au-planning-familial.htm

[4] http://www.auxiette.net/wp-content/uploads/2014/08/plaquette_20142.pdf

[5] http://www.fal44.org/images/stories/secd/livretcollectif-contre-discri%202014.pdf

[6] http://www.afc-44.org/wp-content/uploads/2015/10/AAP_Genre.pdf

[7] http://paysdelaloire.e-lyco.fr/actions-educatives/programme-d-actions-educatives/les-actions/axe-3-gt-fiche-action-les-actions-de-prevention-l-education-a-la-vie-affective-a-la-relation-amoureuse-et-a-la-sexualite-3811.htm

[8] http://www.afc-44.org/wp-content/uploads/2015/10/Courrier_MO_CLER_sept2012.pdf

[9] http://www.pack15-30.fr/index.php?id=139 Lire à ce sujet la réflexion toujours actuelle des AFC sur le Pass Contraception : http://www.afc-france.org/societe/questions-de-societe/vie-affective-et-sexuelle/886-reflexions-a-propos-du-pass-contraception

[10] http://www.metronews.fr/nantes/pays-de-la-loire-la-region-accusee-de-promouvoir-des-pratiques-sexuelles-explicites/mncc!kKErAEdmkjK6/

[11] http://vendee.paysdelaloire.over-blog.com/article-convention-cadre-avec-les-etablissements-prives-la-rupture-d-egalite-devoilee-106425309.html

[12] http://www.afc-france.org/societe/questions-de-societe/couple/233-non-mariage/2220-conditions-de-vie-des-enfants-apres-le-divorce-de-leurs-parents

[13] Lire à ce sujet l’Étude de la Confédération des Associations Familiales sur les coûts du non mariage : http://afc-france.org/societe/questions-de-societe/couple/233-non-mariage/1052-sortir-des-couts-du-non-mariage-un-vade-mecum-pour-tous

[14] http://provocshellfestcasuffit.blogspot.fr/

[15] http://www.leparisien.fr/politique/pays-de-la-loire-l-ancien-depute-refuse-l-abonnement-a-charlie-hebdo-18-01-2015-4457163.php

[16] http://www.paysdelaloire.fr/politiques-regionales/emploi/

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr

Euthanasie des handicapés – un appel à la mobilisation lancé par la Fondation Lejeune

mobilisation-01

Lu sur le site de la Fondation Jérôme Lejeune

La proposition de loi sur la fin de vie (des députés Jean Leonetti (LR) et Alain Claeys (PS)) revient en 2ème lecture au Sénat : le 21 octobre en commission et le 29 octobre en séance. Lors du passage du texte à l’Assemblée, début octobre, près de 5 500 soutiens ont alerté leur député, via cette même mobilisation.

A une semaine de la dernière étape de la navette parlementaire, la Fondation Jérôme Lejeune appelle à déployer encore plus d’énergie pour mobiliser les sénateurs et protéger ainsi la vie de tous les Vincent Lambert. Pour cela, la Fondation Jérôme Lejeune relance aujourd’hui, et jusqu’à la date limite de dépôt des amendements (26 octobre), une mobilisation virale « En plein scandale Vincent Lambert, empêchons l’euthanasie des personnes handicapées ». Elle appelle les citoyens à interpeller leur sénateur via une page mobilisation dédiée pour introduire dans la proposition de loi des amendements de nature à :

Préciser qu’une personne handicapée, parmi lesquelles les personnes cérébrolésées, ne peut pas faire l’objet d’un arrêt de traitements par le seul fait qu’elle est handicapée.
Modifier la procédure collégiale, actuellement appliquée dans le cas d’un arrêt de traitement d’une personne inconsciente, en disant que la décision d’arrêt de traitement ne relève pas d’un seul médecin, qu’elle doit être prise après consensus avec la famille, et qu’à défaut de consensus, une médiation doit nécessairement être proposée par l’établissement médical ou médico-social.
Définir ce qui relève des traitements et ce qui relève des soins, de manière à ce que l’administration des soins dus à tout patient, quel que soit son niveau de conscience, ne puisse plus être interprétée comme relevant de l’acharnement thérapeutique.

Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune, s’émeut : « La loi Leonetti de 2005 est souvent présentée comme un juste équilibre mais c’est pourtant cette loi qui a permis l’affaire Vincent Lambert. Lequel demain, pourrait être euthanasié par privation d’eau et d’alimentation.A la source, réside l’amalgame permanent et entretenu entre handicap et fin de vie. Non seulement il faut agir pour protéger d’urgence tous les Vincent, mais plus largement, il est nécessaire de créer un cadre légal de protection et de soin des personnes handicapées ».

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Tumblr